logo

Syfy ?

Long time no see comme on dit.

Comme ça fait bien longtemps que je n’ai pas aligné deux mots sur des séries, en voici deux d’un seul coup, toutes deux produites par Syfy.

A ma gauche, nous avons Dark Matter, une série canadienne adaptée d’un comics mettant en scène les passagers d’un vaisseau sortis malgré eux d’un sommeil artificiel. Amnésiques, ils passent tout le pilote à essayer de comprendre qui ils sont, ce qu’ils savent faire, avant de décider s’ils doivent aider des colons avec une fichue épée de Damoclès au-dessus de la tête. Trois quarts d’heure pour nous présenter tout ça, avec des poncifs du genre l’asiatique qui maîtrise les armes blanches comme un pro, ou la nana bien roulée à laquelle tout le monde obéit… Comment dire ? Non, je ne pense pas regarder les 12 épisodes suivants, tout simplement ! Ou alors, en mode soirée célibataire en mode zéro cerveau.

 

A ma droite, nous avons Killjoys, une série canadienne mettant en scène deux chasseurs de primes qui mènent assez bien leur barque dans un monde où La Compagnie pose pas mal de problèmes. Après un petit teaser de démarrage, le pilote se regarde finalement bien mieux que celui de Dark Matter puisqu’on nous y apprend plus de choses sur les héros et leurs ennemis. Mais ce n’est pas non plus la série du siècle, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. A ceci près, que le pilote donne plus envie de regarder la suite, car plusieurs portes ont été ouvertes, et que la lumière le fait plutôt bien. En revanche, on est toujours en mode light pour le cerveau, une série de SF avec 10 épisodes de prévus qui ne monopolise pas trop les méninges et qui, accessoirement, réussi même à les détendre un peu.

Sur ce, profitez bien du soleil !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vulputate, efficitur. ut velit, id Aenean ipsum dolor. vel, tempus
%d blogueurs aiment cette page :