logo

The Night Manager

 

Fan d’espionnage en cruel état de manque depuis l’arrêt de Spooks, j’ai naturellement sauté sur l’adaptation télé du Directeur de nuit de John Le Carré.

Sur le papier cette coproduction BBC One et AMC a tout pour plaire : une belle réalisation, un casting de haut vol, et une intrigue bien ficelée.

Où est donc l’arnaque ?

Pour l’instant, je n’en vois aucune, car tout sonne rigoureusement juste !

Le pilote prend le temps de planter le décor, en commençant par les événements qui vont pousser Jonathan Pine (Tom Hiddleston), le directeur de nuit d’un hôtel égyptien à la veille de la démission du président Moubarak, à mettre sa vie en jeu pour faire tomber Richard Roper (Hugh Laurie), ce dangereux trafiquant d’armes que tout le monde prend pour un philanthrope. Avec un tel profil, les services de renseignement britannique tiennent l’occasion rêvée d’infiltrer cette organisation si douée pour faire disparaître les preuves. Son superviseur ne sera autre qu’Angela Burr (Olivia Colman), une vieille routarde longtemps cantonnée à une voie de garage. Et cette croisade s’annonce riche en voyages à travers le globe !

Un excellent interlude avant de se refaire les dix saisons de Spooks, pour sûr !

 

P.S. : ma suspension d’incrédulité a uniquement tiqué ur la raison pour laquelle Sophie confie ces documents compromettants au directeur de nuit d’un hôtel plutôt que de contacter anonymement l’ambassade britannique ou américaine. Et sinon, j’ai mis un peu de temps pour réaliser que Jonathan Pine n’était autre que Loki (Tom Hiddleston est d’ailleurs bluffant dans le rôle de Pine) !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

massa porta. Donec ut id, libero elit. Sed Curabitur
%d blogueurs aiment cette page :