logo

La conspiration des souris

Quelle idée a pu bien avoir ce vieux barbu rouquin de me conseiller de jouer avec mon fils ?

« Tu verras, en simplifiant un peu les règles, il adorera ! »

Ouais, ouais, ouais… Sauf que, justement, le minot ADORE Mice and Mystics, à tel point qu’il me relance tous les week-ends. Une chance pour moi que ma fille a peur des rats, sinon elle aussi adhérerait à cette conspiration !

Ce qui est sûr, c’est que ce jeu a tous les arguments pour plaire : il contient des figurines et du matériel de toute beauté, des règles bien fichues, et surtout des aventures avec de vrais textes d’ambiance.

Car Mice and Mystics est un jeu à mi-chemin entre le jeu de rôle et le jeu de plateau, avec des mécanismes qui font beaucoup penser à l’excellent Claustrophobia, à ceci près qu’on peut y jouer à quatre.

Donc, si vous cherchez un jeu pour mettre le pied à l’étrier à vos enfants, ne cherchez plus… à condition qu’ils aient au moins six ans, qu’ils ne soient pas réfractaires à la tactique et qu’ils adorent lancer les dés !

Comment ça, je ne vous ai pas dit ce qu’on y fait dans ce jeu ?

Eh bien, on y incarne des héros décidés à déjouer les sombres machinations de la reine-sorcière qui a pris le contrôle du royaume. Tout commence en prison, alors qu’ils viennent tout juste d’avoir été transformés en souris. Poursuivis par les sbires de l’infâme Vanestra, ils vont devoir se déplacer le plus vite possible dans les pièces du château (prison, cuisine, etc.), où ils devront défaire des ennemis (rats, araignées… et même un chat !), subir des épreuves, et accomplir d’éventuelles quêtes annexes (et si on allait aider la cuisinière ?).

Pour raconter cette histoire, Mice and Mystics est organisé en chapitres, qui sont autant de parties de jeu. Introduits par un texte d’ambiance, les chapitres ont tous un objectif précis, ainsi qu’une poignée de règles spécifiques. Pour ce qui est de la mécanique de jeu, elle est relativement simple, mais touffue (combat, déplacement, gestion des ennemis, etc.). Du coup, il faudra faire un peu le tri pour rendre le jeu accessible aux plus jeunes. Pour faire vite, chaque joueur incarne un personnage avec des caractéristiques (combat, défense, déplacement), une capacité spéciale, un talent et de l’équipement. A chaque tour de jeu, ils peuvent se déplacer, se battre, explorer ou encore fouiller les lieux. Pour rythmer le jeu, et speeder un peu les joueurs, il y a une jauge qui se remplit progressivement et qui, une fois pleine, provoque l’apparition d’ennemis supplémentaires.

Mais le plus simple si vous voulez en savoir plus sur les règles, c’est encore de regarder cette vidéo en anglais !

En un mot comme en cent, Mice and Mystics c’est bon, mangez-en !

 

 

mice



4 réponses à “La conspiration des souris”

  1. Greg dit :

    La vidéo en anglais est très bien faite et le jeu à l’air super. Dès que la réédition est disponible en mars, je saute dessus !

  2. R of CS dit :

    Et tu ne le regretteras pas !

  3. Renaud dit :

    Effectivement, j’étais dubitatif, car j’avais l’impression d’un énième jeu sans beaucoup d’originalité, mais l’article donne envie d’y mettre les enfants

  4. R of CS dit :

    Ce jeu est vraiment une réussite après, en fonction de l’âge de tes minots, il faudra probablement simplifier les règles, ou les introduire progressivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2f9c1615ef92f0b46e32dd761a066a9ewwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
%d blogueurs aiment cette page :