logo

Prendre le temps

prendreletemps

 

Quand j’essaye de me rappeler mon enfance, je n’ai pas souvenir d’avoir eu des parents qui jonglaient en permanence avec des millions de choses.

Même si, en y réfléchissant bien, ils me laissaient la plupart du temps en autonomie, que ce soit pour lire, faire du vélo dans la rue (ou les bois), jouer aux LEGO ou regarder la télé. Je faisais même mes devoirs tout seul car, après tout, les devoirs sont donnés aux enfants (et non aux parents) pour les faire progresser. Et puis je passais aussi pas mal de temps au centre de loisirs.

(Ai-je précisé que ma mère était artiste peintre, que mon père partait au travail à l’aube et qu’il rentrait tard le soir, mais que tous les deux étaient à la maison le week-end ?)

Et quand je regarde la vie que je mène aujourd’hui, je me dis que soit j’étais aveugle, soit que la société a bien changé en trente ans !

Nul besoin de lister toutes les choses que je dois faire chaque jour ou sur une semaine pour m’en convaincre. Nous avons désormais des vies de ministre ! Et pour assumer nos responsabilités, nous sommes désormais obligés de tout noter sur du papier (ou sur une application de productivité) !

École, devoirs, toilette, courses, médecin, loisirs des enfants, loisirs des parents, vie sociale familiale, e-mails à traiter, rédaction de rapport ou de compte rendu, réunion, déplacement professionnel, déjeuner d’affaire, la liste est tellement longue que la seule solution pour y arriver consiste à faire trois choses en même temps en permanence. Tant et si bien qu’on utilise désormais tous les moments où on pourrait se poser pour barrer quelques tâches de plus dans notre todolist, que ce soit dans les transports en commun ou au moment du déjeuner (c’est comme ça qu’on appelle désormais une pause sandwich devant un écran d’ordinateur).

Mais la vraie question est : est-ce que ça marche ? Est-ce que nous sommes plus productifs ? Est-ce que nous réalisons un travail de meilleure qualité que nos aînés ? Est-ce qu’en abattant tout ce travail on est plus aimé par sa famille et ses collègues, ou en meilleure santé ?

La réponse ne laisse malheureusement aucun doute !

La bonne nouvelle c’est qu’il suffit de tout petits changements pour se sentir tout de suite mieux !

Commencez par faire une véritable pause assise au moment du déjeuner, en prenant le temps d’apprécier ce que vous mastiquez lentement (et sans parler en même temps).

Essayez aussi de trouver un petit créneau de quinze minutes tous les jours pour le seul plaisir de marcher et d’écouter ce qui se passe autour de vous. Vous verrez, c’est fou ce que ça permet de remettre les idées en place !

Rien de bien sorcier en théorie, me direz-vous. Essayez donc et on en reparlera !

 

Quand on était étudiant,

Nous n’avions pas assez d’argent,

Maintenant que notre compte est alimenté,

C’est le temps qui vient à manquer.

Si vous voulez vraiment vous retrouver,

Réapprenez à glandouiller !

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut ipsum vulputate, tristique ut leo. Nullam sit Sed nec facilisis
%d blogueurs aiment cette page :