logo

RAID de chez raide !

Dans la série « Un homme averti en vaut deux », voici un petit retour d’expérience suite à un problème que j’ai passé un week-end à rattraper !

Alors, voilà, vous avez des téraoctets de données en votre possession, que vous ne souhaitez perdre sous aucun prétexte.

 

Ordi

 

Grâce à votre sagesse ancestrale, vous avez mis au point une technique de sauvegarde « infaillible » : deux disques réseau installés dans deux lieux distincts (lire : en cas d’incendie ou de vol, vous êtes paré !) !

Pour éviter les catastrophes en cas de panne matérielle, chacun de ces deux disques réseau est configuré en RAID 6.

Concernant les fichiers, vous les déposez avec vos mains gourdes car vous ne savez pas comment les configurer pour qu’ils se copient entre eux tout seul (quelqu’un peut m’aider à configurer du RSync entre deux NAS Synology ?).

Photos, vidéos, musiques, livres numériques, logiciels et documents en tous genres, toute votre vie se trouve sur ces disques.

 

DS1511

 

Et puis un jour, vous réalisez qu’il faut faire de grosses modifications sur l’un des deux disques, parce que l’espace manque.

Vous sauvegardez donc toutes les choses essentielles de ce disque avant de tout effacer. Certains fichiers ne sont pas les derniers en date, mais ce n’est pas la fin du monde puisque vous avez tout en double à la maison.

 

 stormSource : http://7-themes.com/7021543-storm-over-sea.html

 

Et c’est là que la loi de Murphy vous revient en pleine face.

De retour chez vous le soir-même, un disque dur est en panne sur votre disque réseau. Vous en commandez un nouveau de ce pas qui arrivera dans deux jours, et éteignez le disque réseau.

A l’arrivée dudit disque neuf, vous allumez le disque réseau, et un nouveau disque est désormais en panne. Pas grave me direz-vous, puisque vous êtes en RAID 6 !

Sauf que, voyez-vous ma bonne dame, vous pensiez avoir tout configuré en RAID 6 (qui tolère deux disques en panne)… Et vérification faite, vous aviez configuré tout en RAID 5 (qui ne tolère qu’un seul disque en panne).

Bilan des courses, toutes les données ont disparu ! Et vous êtes bon pour passer un week-end à rapatrier tout ce que vous aviez sauvegardé (même si tous les fichiers n’étaient pas forcément les derniers en date).

Ce n’est donc pas la fin du monde, mais cette « expérience » m’a néanmoins appris quelques leçons :

 

A ta mémoire, jamais tu ne te fieras.

Tout, régulièrement, tu contrôleras.

Un disque dur de rechange neuf, dans chaque lieu tu auras.

 



2 réponses à “RAID de chez raide !”

  1. Orlanth dit :

    Mince, je suis en train de vivre la même chose mais moi j’ai été moins prudent que toi.
    Un soir je m’aperçoi que le NAS est hyper lent. Je redémarre, rien de mieux, tellement lent qu’il en deient inutilisable, interface bloquée et aucune indication de disque défecteux.
    Je décide de réinstaller le système.
    Réinstallation foirée une demi-douzaine de fois avant de passer. Mais toujours impossible d’accéder à l’interface.
    Heureusement, il me reste une ancienne sauvegarde sur un disque externe.
    Je ne l’ai pas encore essayée…

  2. R of CS dit :

    Perso, mon premier réflexe a été d’extraire le disque pour essayer de le réparer sur Windows, puis sous Linux.

    Malheureusement, dans les deux cas, une fois réinséré, le DSM Synology ne me permettait pas le menu « Réparer » ou « Gérer » pour le disque. Du coup, j’ai opté pour le changement.

    Malheureusement, un deuxième disque a planté entretemps. Bref, que du bonheur :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1e206d431380bdb44c4c20b8d141370d<<<<<<<
%d blogueurs aiment cette page :